Méthode Bowen

BOWEN = LESS IS MORE

Une technique neuro-réflexeimages-2

La technique Bowen est une thérapie réflexe, neuro-musculaire. Comme d’autres thérapies réflexes, le rôle des fuseaux neuro-musculaires et d’autres récepteurs de la peau, des muscles et des articulations est primordial.

Le geste du thérapeute doit être précis et appliqué.

Elle est donc une méthode manuelle holistique qui propose des mises en tension très douces des muscles et des tissus mous; elle donne des résultats étonnants par rapport à l’intensité du travail accompli par le praticien.

La Pause : le temps d’intégration

Une différence majeure, permettant sans doute une meilleure intégration des informations et donnant aux résultats un aspect durable, est la pause, nécessaire et présente, entre chaque séquence de « moves Bowen ».

Capacité d’autorégulation du corps humain

Tom Bowen s’est inspiré du principe qui veut que le corps doit parvenir à s’«autoréguler». Pour lui, la technique thérapeutique de choix serait celle qui stimulerait l’organisme à régler lui-même les dysfonctions résultant de perturbations au niveau tissulaire. Le principe sous-jacent veut que la structure gouverne la fonction. Ainsi, une perturbation de la structure de n’importe quel tissu perturberait le fonctionnement de cette structure et, par conséquent, le fonctionnement de l’organisme entier.

La Séance Bowen :

bassinUne séance Bowen consiste en une série de gestes précis (les «moves» Bowen*) sur des endroits spécifiques du corps. Les pauses prises entre chaque série de mobilisations sont fréquentes et importantes, donnant ainsi au corps le temps de pleinement répondre aux mouvements. Utilisées isolément, les mobilisations peuvent entraîner un effet positif, mais une série complémentaire de mobilisations maximise d’ordinaire les résultats. Le thérapeute commence son travail dans la région lombaire du client (qui est allongé sur le ventre) et va ensuite travailler la partie arrière des jambes. Il continuera en effectuant des «moves» dans la région dorsale, puis dans la région des omoplates. Le patient peut ensuite se retourner pour que le thérapeute effectue des «moves» sur les muscles du cou**. Selon la raison de consultation, ce dernier pourra ensuite travailler une zone plus précise du corps en respectant toujours cette alternance de «moves» et de pauses.

Chaque séance dure environ 45 à 50 minutes et ne nécessite qu’un nombre limité de procédures; aussi la technique, simple à effectuer, est bien tolérée par le patient.

Après la séance :

A la suite d’une séance Bowen, le patient est encouragé à se reposer, à marcher, à boire un peu plus d’eau, à éviter les applications de glace ou de chaleur, à éviter les exercices intenses, les bains chauds ou les spas et à reporter d’une semaine toute autre forme de thérapie corporelle. Certains exercices d’étirement peuvent lui être suggérés.

Si le patient respecte bien ce protocole, l’état de profonde relaxation, induit par les «moves» Bowen, pourra être ressenti pendant les quatre à cinq jours qui suivront.

*. «moves»: terme anglais généralement utilisé et qui décrit le mieux le «mouvement» que le thérapeute exerce sur la peau

**. Les praticiens Bowen ne font jamais de manipulations vertébrales de type chiropratique; les muscles du cou ne sont que très doucement sollicités